Ajouter une couche issue d'un flux WFS

Ajouter une couche issue d'un flux WFS

Utilisation des web services OGC

Lorsque l'on fait appel à une couche issue d'un flux, il faut être conscient des différences essentielles entre les différents services OGC dont on dispose, parfois pour la même donnée.

Chaque service a vocation à répondre à un besoin avec les avantages et inconvénients qui lui incombent et leur méconnaissance peut rapidement conduire à des anomalies d'affichage, de précision ou encore de performances.

Le présent support n'a pas pour objectif de décrire et comparer ces différents services mais alerte sur des utilisations déconseillées de ces services qui pourraient engendrer des pertes de performances ou précisions de la donnée.

AttentionMises en garde sur l'utilisation des flux WFS

Le service WFS est un service de téléchargement de données. Il est à utiliser avec précautions car le volume de données échangées peut vite devenir très important et devenir inexploitable ou générer des problèmes de performance autant du côté client que du côté serveur

Afin de se prémunir de ces désagréments et éviter d'aboutir à une rupture de service, des limites sont définies côté serveur et côté client

Actuellement dans Géo-IDE Carto2, une limite en nombre d'objets téléchargés a été fixée aux 1000 premiers objets. Il faut être conscient que si l'emprise requêtée renvoie davantage d'objets, seuls les 1000 premiers seront téléchargés. La donnée présentée se trouvant incomplète. Dans une évolution imminente de l'application sera très probablement mis en œuvre le fonctionnement suivant : les objets sont téléchargés tant que leur nombre ne dépasse pas la limite fixée, si elle est dépassée, aucun objet n'est téléchargé

De manière générale, il est indispensable de prendre des précautions quant à l'échelle courante lors de l'ajout d'une couche WFS dans le back-office puis de paramétrer systématiquement des plages de visibilité dès l'ajout de la couche

ProcédureMode opératoire : Ajouter une couche issue d'un flux WFS

Prérequis

Avoir ouvert une carte : menu Cartes Ouvrir une carte dans le back-office de Géo-IDE Carto2

  1. Réfléchir en amont à une plage de visibilité raisonnable en fonction de la donnée qui sera sollicitée

    Exemple

    Cela peut-être 1/500 000 à 1/100 si la donnée sollicitée concerne des polygones assimilables à des communes

    En revanche on ne sollicitera pas une couche d'objets assimilables à des parcelles à petite échelle

  2. Important : Régler le visualiseur à une échelle cohérente

    Lorsque la couche va être ajoutée et ce avant d'y définir de plage de visibilité, cette dernière sera chargée et affichée, il est donc important de régler le visualiseur à grande échelle (proche du terrain) ou à minima une échelle comprise dans la plage définie dans l'étape précédente

  3. Cliquer sur le bouton Ajouter une couche dans le panneau Carte

  4. Cliquer sur l'onglet Services du panneau Patrimoine

  5. Cliquer sur l'icône pour établir la connexion au service WFS désiré et en dérouler le contenu, sélectionner la ressource puis Valider

  6. Résultat

    La couche est ajoutée en première position de l'arbre des couches

    On constate visuellement que les objets sont téléchargés car ils n'arrivent pas simultanément contrairement au retour d'un service WMS (getMap) qui renvoie simplement une image.

AttentionIMPORTANT : Utilisation de flux non exposés sur Internet

Une carte ayant vocation a être diffusée sur Internet ne doit pas faire appel à des flux non accessibles depuis Internet

Par exemple, les serveurs GéoRef ne fournissent de flux WFS que sur Intranet, un usager consultant la carte depuis l'extérieur du RIE ne pourrait y accéder

Il est donc fortement recommandé de n'utiliser que des serveurs exposés sur Internet, sauf dans les cas où la diffusion de la carte sera réservée à un usage interne RIE

Truc & astuce

Bonne pratique : Lors de l'ajout au patrimoine d'une ressource à diffusion restreinte, penser à l'indiquer dans son intitulé